drying-1

Applications

De nombreux systèmes a hydrocarbures impliquent un traitement a l'eau. Par exemple, les systèmes de réfrigération, certaines parties des usines d'éthylène, certaines parties des usines de gaz de pétrole liquéfiés, les usines de gaz naturel liquéfié, etc.

Les températures basses utilisées dans les systèmes sus mentionnés impliquent un risque potentiel de formation d'hydrates en cas de contamination par l'eau ce qui impose des critères draconiens de séchage. En outre, la nature des produits utilisés au sein de certains traitements provoque une réaction indésirable en présence d'eau (par exemple installation d'alkylation, réacteurs catalytiques, usine d'ammoniaque, etc.)

Pour toutes ces raisons, afin de mener à bien une construction ou des travaux de maintenance dans le cadre d'arrêts, et avant de réintroduire des hydrocarbures, il convient d'utiliser des services de séchage du, à la présence d'eau au sein du système de traitement, aux essais hydrostatiques, les lavages, les pulvérisations d'eau, les nettoyages chimiques ou simplement au fait qu'un système ouvert est soumis à l'humidité de l'air ambiant ces raisons peuvent contribuer à la présence d'eau dans le système.

Il existe différente méthodes de séchage.

Séchage à l'azote

L'azote liquide est fourni avec un point de rosée inférieur à -65°C, il s'ensuit que le séchage à l'azote est souvent utilisé pour des systèmes nécessitant un point de rosée très bas. Celui-ci est vaporisé et pompé dans le système par des cheminements prédéterminés et, lorsqu'il passe sur des zones humides, l'azote sec se charge d'humidité jusqu'à saturation. L'azote humide est envoyé dans une zone sécurisée.

drying-2

Séchage par l'air

Cette méthode de séchage utilise des compresseurs d'air standard en combinaison avec des sécheurs à absorption modulée en pression (AMP). Les compresseurs fournissent chacun jusqu'à 2000 m3/heure d'air et les sécheurs AMP peuvent faire baisser le point de rosée de l'air en-dessous de -40°C. Cette méthode est à utiliser lorsqu'il reste un grand volume d'eau libre dans le système à sécher. Afin de retirer l'eau libre par une soupape d'évacuation, le système est pressurisé avec de l'air sec et dépressurisé très rapidement, grâce aux conduits d'évacuation, ce qui libère l'eau.